Namibie : le retour

Dès le retour de notre premier voyage en Namibie en 2002  nous n’avions qu’une seule envie: y retourner tant sa beauté sauvage, sa rudesse nous avait plu et marqué. Donc voilà: mi décembre la décision était prise: on allait repartir là bas avec non plus notre tente mais un véhicule 4×4 équipé d’une tente sur le toit pour plus de confort , on pourrait aller plus a l’intérieur, sur des pistes plus difficiles. Et voilà le circuit envisagé; départ de Windhoek puis descente au sud vers Sossusvlei ensuite direction nord jusqu’à la frontière avec l’Angola et pour finir Etosha avant de retrouver la capitale.   Alors le 5 janvier on s’envolait depuis Genève et après une nuit à Johannesburg on se posait le 6 à Windhoek vers 14h sous un beau soleil et avec 30° de température!! Le ton était donné: nous allions avoir très chaud. Quelqu’un de l’agence « Classic Car Rental, nous attendait à l’aéroport et donc on filait aussitôt au depôt pour récuperer notre bijou! Pas de temps a perdre: après une heure de présentation, de conseils, de recommandations on partait au supermarché faire les pleins: celui de la glacière et celui du réservoir de gasoil (140 litres quand même!!) avant la fermeture des magasins (17h en Namibie eh oui!!) et hop direction notre 1ère lodge : « Auas safari lodge » perdue en pleine brousse à près de 90 minutes de la capitale.  Attention ici on roule à gauche et d’ailleurs tout est a gauche dans la voiture: levier de vitesse, clignotants.. Pas facile de trouver les vitesses du reste.  Mais ça viendra!!! 1 ère étape: Sesriem et les dunes de Sossuvlei où, aux dire de l’agence de location, nous aurions très très chaud. Le trajet nous prendra la journée, à travers des paysages sympas,     variés avec déjà  des rapaces, de la caillasse, de la poussière , des rencontres sympa tel cet auto-stoppeur ou cette cariole et absolument personne sur les « gravel road » (les pistes très larges en gravillons).A notre arrivée au camping à l’entrée du parc nous aurons le temps de nous enregistrer avant de partir en direction de ces fameuses dunes de Sossusvlei: pas de chance pour nous: la chaleur est telle  qu’un voile de brume occulte le ciel, la lumière est blafarde, bizarre. Pas de beau coucher de soleil ce soir!! De retour au camp nous aurons le temps d’ organiser un peu...

Read More