Ma 1ère classe photo

J’ai franchi le pas! je me suis inscrit pour la 1ère fois a un stage photo fin mai dans un groupe de 8 amateurs. Nous avons passés 3 journées pleines avec Léo GAYOLA près de Sisteron pour y photographier des orchidées, des paysages des insectes et , peut-être, des guêpiers.

Léo nous apportera sa maitrise, son regard et nous donneras volontiers ses conseils. Nous partagerons surtout nos experiences,  et nous étudierons et commenterons nos photos du jour et nos photos passées dans une super ambiance très fraternelle autour des spécialités apportées par chacun et chacune.

C’est a partir du village perché de Ventavon que nous rayonnerons .

Faire des images de paysages sur « commande  » n’est pas le plus simple et j’aurai beaucoup de mal a réussir quelque chose de sympa alors que d’autres seront comme des poissons dans l’eau dans cette carrière de marne très érodée par les pluies;

 

Les gorges de cette rivière  sont pour moi plus faciles, plus propices a des images :

très « tout le monde »

ou plus élaborée.

Et puis il ya la flore !!

les coquelicots avec toujours la recherche d’un cadrage, d’un fond, d’un 1er plan,

le graphisme, l’unité de tons

et les orchidées: avec là aussi la difficulté due a la situation de la fleur, de la lumière, d’un joli fond, d’un contraste de couleurs, lumière.

et chacun d’essayer quelque chose, avec toujours Léo qui apporte son experience, son regard

et c’est vrai qu’il faut beaucoup se creuser, innover, essayer.

 

Nous ne verrons pas les guêpiers ou de très loin par contre nous passerons du temps avec les papillons et autres ascalaphes (mi papillons/ mi libellules).

Nous finirons nos 3 journées bien remplies par une tentative d’immortaliser la citadelle de Sisteron à la lumière bleue.

 

Au bilan un super grand weekend de partages avec des gens super sympa, curieux de tout, et bien sur des affinités qui se dessinent plus avec certains ou certaines et un maitre de stage qui s’est super investi pour nous faire avancer dans notre pratique en débouchant l’horizon de la photographie.

Et finalement ce n’est pas trop difficile de s’integrer, de partager, et d’apporter un peu de son expérience, de son vécu  avec la satisfaction de voir qu’on réussi,  parfois, des images sympas même si quand même 8  c’est une grande classe!!

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *