Nord de l’Ethiopie: entre églises et montagnes

Après une très courte nuit à Addis nous avons pris le 1er vol en direction de Mekele (ou Maqale)En effet une petite heure de vol suffit pour rejoindre Mekele quand 2 jours de voiture sont necessaires alors que les 2 villes ne sont distantes « que » de 520 km !! Nous avons compris pourquoi grâce à ce vol !! C’est absolument incroyable !! Nous n’avons vu qu’une succession de plissements très profonds, dans tous les sens, avec des villages éparpillés partout mais pas ou peu de routes.

Nous partons  dès notre descente d’avion en direction de la Gueralta sans visiter Mekele comme initialement prévu puisque nous avions déjà parcouru cette ville lors de notre precedent voyage.Nous aurons ainsi la possibilité de découvrir la région plus en profondeur pendant les 3 jours qui précèdent la grande fête de Timkat.

Tout le long du trajet, sur des pistes assez rudes nous aurons l’occasion de rencontrer  des cohortes de gens, d’ânes, de charrettes allant ou revenant du marché, des villages environnants ou  des mines de sel du Danakil.

 

130116_21 ethiopie_habitants_retour avec le sel de dalol  130125_42 ethiopie_gondar_habitants_ouvriers agricoles

 

 

 

 

 

 

130116_39 ethiopie_habitants_une observatrice attentive

je ne vais pas refaire  le livre de Luigi CANTAMESSA pour parler en détails de chacune des nombreuses églises que nous visiterons mais juste dire que cette région du Haussien est riche d’une centaine d’églises et monastères tous plus beaux les uns que les autres et que beaucoup d’entre eux sont perchés dans des endroits incroyables, accessibles après des marches allant de 2 à 10h, par des chemins, ou plutôt des sentiers assez improbables et qu’on traverse des sites à couper le souffle.

Je pense à Mikaêl Imba,

130116_70 ethiopie_paysages_le tigré130116_114 ethiopie_architecture_ferme tigréenne

 

 

 

 

 

130116_32 ethiopie_eglises_Mikaêl Imba_le prêtre

130116_103 ethiopie_eglises_Mikaël Imba_prêtre

130116_30 ethiopie eglises_Mikaêl Imba_entrée

 

 

 

 

 

 

 

à Abreha Asbeha (qu’on peut approcher en 4×4)

 

130116_145 ethiopie_gueralta_paysages   130116_49 ethiopie_paysages_autour de wukro

 

 

 

 

 

 

à Maryam Korkor (et son sentier aérien),

130117_109 ethiopie_gueralta_eglises_maryam korkor_entrée  130117_66 ethiopie_gueralta_paysages_couleurs

 

 

 

 

 

130117_70 ethiopie_gueralta_maryam korkor_le chemin d'accès

130117_79 ethiopie_gueralta_maryam korkor_paysages _prêtre  130117_105 ethiopie_gueralta_eglises_aboune daniel

 

 

 

 

 

à Gebre Mikaël.

 

130119_253 ethiopie_gueralta_paysages_depuis maryam wukro  130119_256 ethiopie_gueralta_eglises_maryam wukro_entrée

 

 

 

 

 

La caractéristique principale de ces églises est qu’elles ont étés creusées dans la roche et décorées de peintures et de fresques relatant la vie et les œuvres des saints Georges, Mikaël et Gabriel ,et de la vierge Marie au travers du prisme de la religion Copte.

 

130117_91 ethiopie_eglises_maryam korkor_instruments de musique religieuse130118_262 ethiopie_gueralta_eglises_peintures_Adam & Eve

 

 

 

 

 

130119_262 ethiopie_gueralta_eglises_maryam wukro_peintures saintes  130119_733 ethiopie_eglises_Gebré Mikaël_peintures

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous ferons ces visites à partir du campement ouvert par Luigi au pied même de la Gueralta, chaîne de rochers surgie au milieu d’une immensité un peu vallonnée . Que se soit au lever du soleil, quand ses rayons peignent de rouge cette barrière

 

130117_59 ethiopie_gueralta_lever du soleil130117_132 ethiopie_gueralta_paysages_fin d'après-midi

 

 

 

 

 

ou le soir, quand le soleil passe de l’autre côté,  le lieu est magique.

 

Bientôt les tentes,

130120_17 ethiopie_gueralta_trotte-globers_

 

très confortables du reste, seront remplacées par des bungalows en dur construits dans le respect de l’architecture locale avec des matériaux locaux, par les habitants des villages alentours . Nous sommes loin ici de « l’agitation » des villes comme Gondar ou Bahar dar mais vraiment au cœur de l’histoire religieuse de l’Abyssinie.

Pendant ces 3 journées passées à aller d’une église à l’autre nous verrons également une végétation particulière avec ces grandes euphorbes, ces aloès, ces arbres accrochés dans les rochers, des fermes à l’architecture particulière, des canyons verdoyants, vraiment une très belle région ce Haussien.

130116_117 ethiopie_flore_euphorbe130116_104 ethiopie_flore_aloe

 

 

 

 

 

 

 

130116_41 ethiopie_paysages_flore_arbres  130118_243 ethiopie_gueralta_paysages_ferme tigréenne

 

 

 

 

 

Après ces quelques visites l’heure de Timkat est arrivée et nous avons décidé de voir les processions à Wukro et de rester au campement pour la commémoration du baptème. Bien nous en a pris tant ces 2 évènements sont émouvants et forts.

la procession tout d’abord !

A Wukro se sont 4 cortèges qui sont sortis de 4 églises différentes avec en tête les « tabots » ou tables de la loi, accompagnés d’une multitude de prêtres richement vêtus, de nombreux tambours et d’un très très grand nombre de croyants tout de blanc vêtu,  chantant et dansant qui ont convergé vers un point de rencontre unique . Quelle ferveur, que de couleurs!!

 

130118_348 ethiopie_wukro_timkat_procession des prêtres130118_298 ethiopie_wukro_timkat_prêtre

 

 

 

 

 

 

 

 

130118_364 ethiopie_wukro_timkat_musicien  130118_323 ethiopie_wukro_timkat_procession des prêtres

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain matin, après toute une nuit de prières et de chants,  les prêtres se sont retrouvés au bord d ‘un point d’eau pour bénir l’eau,  et baptiser la foule!

Là aussi beaucoup d’émotion, de dévotion, de chants, de couleurs, l’occasion de partager un grand moment et de réaliser quelques jolies photos.

130119_518 ethiopie_gueralta_paysages_lever de soleil   130119_236 ethiopie_gueralta_timkat_l'assemblée

 

 

 

 

 

 

130119_594 ethiopie_gueralta_timkat_consécration de l'eau  130119_666 ethiopie_gueralta_timkat_bénédiction des fidèles

 

 

 

 

 

 

 

130119_681 ethiopie_gueralta_timkat_jeunes femmes

130119_701ethiopie_gueralta_timkat_vieux monsieur

 

 

 

 

 

 

 

Encore une fois un très grand merci à Luigi et son équipe de Genève qui avaient su nous convaincre de vivre cette grande fête religieuse en dehors du tryptique Gondar /Bahar dar/Axoum car non seulement nous étions les seuls mais le paysage, la quiétude du lieu apportait beaucoup et nous étions très loin de la bousculade, de la pression touristique.

Ayant retrouvé Ashelum et sa voiture ultra confortable,

130127_218 ethiopie_gouzarat_totte-globers_Ashelum

 

nous avons repris notre route en direction d’Axoum non sans nous arrêter au monastere de Débré Damo réservé aux hommes et son entrée si particulière (il faut escalader  les 15m de la falaise au bout d’une corde tiré par un moine!!!).

130120_28 ethiopie_eglises_débré damo_l'ascenceur  130120_37 ethiopie_eglises_debre Damo_entrée

 

 

 

 

 

 

 

130120_46 ethiopie_eglises_Débré Damo_intérieur  130120_43 ethiopie_eglises_Debré Damo_plafond

 

 

 

 

 

Axoum ne nous a pas vraiment passionnés et après un tour à la cathédrale (dont l’accès est interdit aux croyants mais autorisé aux touristes!!!!!), au champs de stèles et son musée

130121_76 ethiopie_axoum_stèles

 

nous avons pris la route pour le Simien. Mais,  même si la ville d’Axoum ne nous a pas emballés nous avons eu droit, comme partout en Éthiopie,  à la cérémonie du café! En effet quand on veut prendre un café quelque part (même dans la rue) nous avons droit à cette cérémonie qui en fait est la façon traditionnelle de préparer le café: celui ci est grillé devant nous , pour nous, sur un braséro, on vous fait ensuite humer ce café grillé avant de le piler  et on vous le sert ensuite dans une petite tasse, c’est un café fort, sucré (trop)  et tellement bon!!!

130121_90 ethiopie_axoum_habitants_cérémonie du café  130121_80 ethiopie_axoum_habitants_cérémonie du café

 

 

 

 

 

 

 

 

la route Axoum / Debark par  Shire!! On s’en souviendra!!!! En fait un immense chantier entrepris par les chinois depuis 2/3 ans!. rares sont les endroits sans travaux gigantesques, les villages traversés sont rongés par la poussière et il est difficile de s’arrêter pour admirer la beauté des paysages et notamment le massif du Simien qu’on longe . Nous avons traversés de superbes villages (malgré la poussière) des villages comme sortis du moyen age mais qui doivent compter sur le développement futur lié à la ré-ouverture de la route.

Nous avons  aussi croisé   une caravane de chameaux qui revenait du Danakil avec du sel pour le vendre ! ce qui doit bien représenter 2 semaines de marche depuis Dalol !

130122_106 ethiopie_habitants_caravane chamelière de Dalol  130122_98 ethiopie_axoum_habitants_le long du fleuve Tekkezé

 

 

 

 

 

 

130122_107 ethiopie_habitants_village de Aida

 

Quelle journée de fou ce trajet Axoum / Debark!!!;

Par contre le marché de Debark est impressionnant par sa taille et par les « échoppes » des marchands car c’est là que convergent tous les paysans du Simien.

 

130123_105 ethiopie_debark_habitants_la rue pincipale  130123_114 ethiopie_debark_habitants_jour de marché

 

 

 

 

 

Le Simien!!

passage « obligé » pour qui veut découvrir les hauts plateaux du Nord Ethiopien, très grand lieu de trek, avec des paysages, des villages, des rencontres pas ordinaires. Mais surtout des paysages epoustouflants!

 

130124_247 ethiopie_simien_paysages  130124_203 ethiopie_simien_paysages

 

 

 

 

 

Comme pour les autres parcs nationaux le Simien souffre de la concurrence avec les pasteurs et autres agriculteurs et partout les terres sont labourées, semées ce qui provoque des tensions entre villageois et gardes du Parc.

Nous avons ainsi consacré notre 1ère journée dans le parc a chercher et trouver ces fameux singes geladas. d’après mes lectures il fallait marcher, se lever avant le soleil, être bon montagnard, pour les rencontrer!!!. Et dans les faits ces singes herbivores vivent en très grand groupes allant jusqu’à plusieurs centaines d’individus  passent la journée assis sur leur derrière a arracher de l’herbe pour se régaler des racines. Et nous avons passés toute la journée près  d’eux a les observer et à  essayer de les photographier. Mais comme ils se déplacent sans cesse, qu’ils vous tournent le dos (je ne sais pas pourquoi) et qu’il y en a tellement et si près, qu’il est très difficile de réussir une belle image. Tant pis car se trouver au milieu d’un si grand nombre de singes qui vous ignorent,(même si vous êtes à 2m d’eux), les voir se chamailler, voir les  jeunes se bagarrer, les adultes s’epouiller, entretenir les liens sociaux…. c’est extraordinaire .  En fin de journée , les rayons du soleil couchant  les éclairent d’une  lumière  chaude,  c’est magique!

 

130123_353 ethiopie_simien_faune_mammifères_gélada  130123_216 ethiopie_simien_faune_mammifères_gélada

 

 

 

 

 

130123_360 ethiopie_simien_faune_mammifères_gélada  130123_419 ethiopie_simien_faune_mammifères_gélada bébé

 

 

 

 

 

 

 

nous avons également été honoré de la visite d’un Gypaète barbu comme nous n’aurions pas imaginé: on les voyait tourner dans le ciel et parfois nous survoler quand soudain, un des  oiseaux s’est approché,  et s’est posé tout près, a ramassé un os et s’est envolé en passant au dessus de nos têtes: géant!!! Tout: l’oiseau, la scène! Quel beau moment vraiment!

 

130123_296 ethiopie_simien_oiseaux_gypaete barbu  130123_311 ethiopie_simien_faune_oiseaux_gypaete barbu

 

 

 

 

Le lendemain nous partions le long  du plateau pour tenter d’apercevoir le walia, ce fameux bouquetin endémique du Simien. En route nous avons pu admirer la beauté de ce massif montagneux si découpé, avec des apics vertigineux, une végétation très particulière faite de lobelias géants, de bruyères, et de  kniphofias.

 

130124_189 ethiopie_simien_paysages  130124_208 ethiopie_simien_paysages

 

 

 

 

Et c’est notre garde sécurité, en fait un paysan d’un village qui arrondi un peu ses fins de mois en escortant les touristes (nous sommes dans un P.N. c’est donc obligatoire) et non pas notre « guide » qui nous montrera les bouquetins! s’en suivra une petite course poursuite car cet animal très craintif ne nous attendra pas!!  mais nous ne pourrons pas aller bien loin à cause du manque de physique!!!!! (on avait oublier que nous étions à 4000m d’altitude!!!) Nous aurons quand même pu le voir ce cousin du bouquetin de nos Alpes!

130124_479 ethiopie_simien_faune_mammifères_bouquetin walia  130124_501 ethiopie_simien_faune_mammifères_bouquetin walia

 

 

 

 

 

Et encore une fois nous mesurerons notre chance insolente car en redescendant sur Debark nous croiserons d’autres touristes à la recherche des géladas partis on ne sait où!!!!!.

même si le ciel est resté tout gris avec une brume qui masquait l’horizon nous aurons vraiment beaucoup apprécié ce court passage dans le Simien et ne ne saurions que le recommander vivement à condition de séjourner dans le lodge du parc et non pas à débark distant de 45mn de voiture de l’entrée.

Une demi journée de voiture est nécessaire pour descendre à Gondar depuis Débark avec toujours des rencontres super sympa avec les gens occupés à vanner les moissons, à aller aux champs, avec les enfants toujours souriants, attachants.

 

130125_36 ethiopie_gondar_habitants_vers le marché  130125_19 ethiopie_gondar_habitants_foulage des céréales

 

 

 

 

 

130125_27 ethiopie_gondar_habitants_enfants

Gondar!

Nous avons trouvé cette ville superbe, très accueillante,  très vivante, colorée et animée ;  rien à voir avec Axoum! Les sites historiques comme le château, les bains,  les églises sont très beaux,  les rues sont de véritables marchés, et luxe suprême nous avons même  trouvé une terrasse pour y boire d’excellents jus de fruits ( a tester: mangue/ avocat).

130126_177 ethiopie_gondar_vue générale  130126_51 ethiopie_gondar_habitants_marché de rue

 

 

 

 

 

 

130126_81 ethiopie_gondar_palais de fasilades  130126_106 ethiopie_gondar_palais des fasilades

 

 

 

 

 

 

130125_50 ethiopie_gondar_eglises_qousqouam_symbole du calendrier   130125_26 ethiopie_gondar_qousqouam_tour d'enceinte

 

 

 

 

 

 

 

 

130126_101 ethiopie_gondar_églises_Debré Birhan_peinture_plafond130126_105 ethiopie_gondar_églises_Debré Birhan_

 

 

 

 

 

130126_164 ethiopie_gondar_bains de fasilades  130126_112 ethiopie_gondart_bains des fasilades

 

 

 

 

 

Nous avons donc pu voir ces fameux bains des fasilades où a lieu la plus grande fête de Timkat du pays et nous pensons que cela doit quand même valoir la peine d’y assister une fois  (après l’avoir vu dans la Gueralta!!!!!) car le site est vraiment très beau .

 

130127_126 ethiopie_gondar_paysages_monastère de kuala  130127_230 ethiopie_habitants_marché en bord de route

 

 

 

 

 

Encore une journée de voiture pour nous rendre à Bahar Dar, vous verrez, c’est peut-être la ville la plus propre de toute l’Ethiopie s’enthousiasmait Ashelum, et c’est vrai que l’impression est là par rapport aux autres villes: ce n’est pas la même pagaille, il y a des trottoirs, des arbres au milieu des avenues, parfois même du gazon, moins de déchets partout. En fait, d’après mes lectures Bahar Dar « serait » la seule ville en Éthiopie qui aie été construite selon un plan!!!!!!  . Elle vaut surtout pour son lac, immense, (il faut une journée entière de bateau pour le traverser du Nord au Sud), pour les églises cachées sur les iles qui le parsème, pour ses pêcheurs qui utilisent des pirogues faites en roseaux, un peu comme sur le lac Titicaca, et par le fait que c’est la naissance du Nil Bleu.

130128_211 ethiopie_lac tana_paysages_les berges  130128_168 ethiopie_lac tana_habitants_pêcheur

 

 

 

 

 

Nous avons passés toute une journée sur le lac pour aller visiter quelques églises cachées sur les iles, et nous avons pu, enfin, voir beaucoup d’oiseaux de très près  grâce au bateau (style catamaran) que nous avions et à la gentillesse du pilote et du guide; Hélas je n’avais pas pris mon gros télé!!!! mais voir à moins de 10m  guêpier, martin-pêcheur, jacana, héron, pygargue et autre grue couronnée c’est un vrai bonheur!!

130128_353 ethiopie_lac tana_faune_oiseaux_guepier hor  130128_582 ethiopie_lac tana_faune_oiseaux_alcyon-pie

 

 

 

 

 

Tout comme nous nous sommes régalés en visitant 3 églises très très richement décorées et entretenues.

130128_196 ethiopie_lac tana_eglises_peintures  130128_468 ethiopie_lac tana_églises_narga selassié_peinture_St Georges tuant le dragon

 

 

 

 

 

 130128_463 ethiopie_lac tana_églises_narga selassié_prêtre

 

le clou de la journée étant de voir le soleil se coucher sur le lac depuis la naissance du Nil Bleu. Encore une fois nous avons étés gâtés par dame nature.

130128_613 ethiopie_lac tana_paysages_coucher de soleil130128_222 ethiopie_lac tana_paysages_coucher de soleil

 

 

 

 

 

Notre dernière journée de visite  fut pour les chutes du Nil. Et contrairement à ce que l’on attendait (pas ou peu d’eau à cause de la centrale électrique construite juste avant) nous avons trouvé le site très beau, impressionnant, dans un beau cadre,  après une jolie balade a pied qui fait traverser le Nil sur un vieux pont, passer par un petit hameau où l’on peut voir les gens s’activer et les enfants attendre les touristes!!!

130129_628 ethiopie_tissisat_habitants_fabrication injera130129_229 ethiopie_nil bleu_paysages_habitants_architecture_pont des portuguais

 

 

 

 

 

 

130129_634 ethiopie_tassirat_habitants_jeune fille

 

130129_255 ethiopie_nil bleu_paysages_pied des chutes  130129_263 ethiopie_nil bleu_paysages_chutes

 

 

 

 

 

voilà comment passent 4 semaines de voyage,  de découvertes fascinantes, de rencontres, de partage avec un chauffeur, un guide, un ami que nous avons bien sûr eu beaucoup de mal a quitter et que nous aimerions tant retrouver car, c’est sûr, il nous faudra revenir, en Octobre cette fois, pour revoir cette même Éthiopie « peinte » en vert .

Nous vous invitons vraiment à venir dans ce très très beau pays, si riche en histoire, paysages, faune: il y a vraiment tout ici pour se remettre en questions et mettre un peu d’ordre dans nos convictions et certitudes d’hommes du Nord. En plus il faut vraiment se faire aider des meilleurs et je n’ai qu’un nom à recommander: Chorra Tours, Luigi CANTAMESSA et toute son équipe.

 

 

 

3 Comments

  1. Marc Remondière |

    Magnifique!, cela donne envie d’aller voir de près!

  2. C’est fabuleux.Un voyage comme ça sa se mérite .
    Très belle histoire et des images magnifiques.Que dire si ce n’est bravo.Un seul regret.On aimerait voir les images en plus grand format.Après ça c’est l’envie d’y aller qui domine.

  3. Quel magnifique pays ! Je ne me lasse pas de regarder ces jolies photos. Vraiment, l’Ethiopie m’impressionne. Chaque ville réserve son lot de surprises. J’ai eu l’impression d’avoir fait partie du voyage, grâce à vos belles images. J’ai eu un vrai coup de cœur pour Gondar, avec ses châteaux (je ne savais même pas que ça existait en Ethiopie), et ses bains.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *