Posts Tagged "panorama"

Nuit à Carlaveyron

Nuit à Carlaveyron

Le weekend du 29/30 Octobre j’ai exaucé mon souhait de voir le crépuscule et l’aube sur le Mt Blanc depuis l’aiguillette des Houches. La météo laissait présager un weekend correct il ne fallait pas hésiter! Aussi j’ai fait mon sac avec duvet, tapis de sol, gourdes d’eau, quelques barres et quelques fruits sans oublier le matériel photo soit environ 18/20kg de matériel!! et hop en route. Waouh! cela change d’un petit sac pour la journée!! . parti vers les 15h depuis le parking intermédiaire j’ai trouvé un sentier sympa qui monte bien mais régulièrement jusqu’au chalets de Chailloux où je me suis arrêté un moment pour admirer la montagne éclairée par un beau soleil même si le Mt Blanc était masqué par des nuages de coton! Oh zut cela aurait pu être clair ! j’étais content d’être à contresens en croisant quelques personnes qui redescendaient, un peu heureux d’aller voir quelque chose que je serais seul ce soir là à voir, vraiment heureux. je suis arrivé au sommet vers 17h30  après des efforts soutenus car la seconde partie de la montée est encore plus sévère. heureusement la vue est dégagée puisque l’on monte un beau sentier dans les alpages où paissent en été près de 400 moutons!. Surprise!! le sol est tapissé de neige, les gouilles d’eau sont pleines,  signe que la semaine précédente a été bien arrosée. Je trouve néanmoins un endroit sec pour dérouler tapis de sol et duvet et j’installe trépied et appareils photos pour être prêt. Même si cela ne fut pas grandiose c’est vraiment super de voir les montagnes se colorer, les nuages prendre des teintes un peu improbables, le ciel se teinter de rouge avant que la nuit ne tombe et que les étoiles n’apparaissent pour éclairer le Mt Blanc.     Après une nuit tout à fait correcte le réveil au petit matin  avec plein de givre sur le duvet, est fait d’attente  de voir la montagne s’éclairer progressivement et c’est toute la chaîne des Aravis avec la Pointe Percée qui se colore, suivie de l’escarpement de Pormenaz, bien avant que le soleil ne sorte enfin  derrière l’aiguille du midi. Il était temps pour moi de redescendre et encore de croiser quelques courageux partis aux aurores pour profiter de la tranquillité des lieux  avant la cohorte des promeneurs du dimanche, toujours nombreux et bruyants qui venaient profiter d’un des derniers beau et chaud weekend ainsi que des...

Read More

L’incontournable Lac Blanc

L’incontournable Lac Blanc

Juste avant l’afflux des vacanciers j’ai voulu amener Jocelyne, ma sœur, voir ce magnifique lac. C’est une balade qui nous fait découvrir les Aiguilles Rouges qui dominent Chamonix et qui offrent un superbe panorama sur le Mont Blanc juste en face de nous. On peut y aller par 2 chemins ; facile en prenant le téléphérique de la Flégère (1h 30 de montée régulière depuis l’arrivée du téléphérique) ou alors depuis le col des Montets (3h de montée sévère). J’ai choisi la Flégère pour ne pas la dégouter. La montée est donc régulière, sur un sentier large avec parfois des marches un peu hautes, et de nombreuses possibilités d’arrêt pour observer la vallée, les aiguilles et des petites mares bien sympas. Effectivement après 1h30 de montée sans se forcer on découvre le Lac Blanc ! En réalité d’un bleu turquoise magnifique. En fait nous découvrons 2 lacs reliés entre eux par un micro ruisseau. Déjà beaucoup de monde ce dimanche 3 Juillet, et beaucoup de tentes encore installées alors qu’il est bien précisé en bas que seul le bivouac est autorisé entre le coucher et le lever du soleil !!!! Avec tout ce monde il nous sera difficile de voir des bouquetins mais on cherche et soudain, au pied de gros rochers, en plein soleil, mais bien cachés on découvre 2 bouquetins. Alors avec un peu de précautions, des gestes lents je tente une approche car l’un des 2 semble être un gros, très gros mâle. Comme souvent j’arrive à m’approcher tout près , si près que mon 500mm est trop gros pour faire des images !!! Il me faut reculer …. et ce beau mâle qui me regarde à peine, qui continue à ruminer, à rêvasser !! Un grand moment de pur bonheur !! et tellement peu de gens les ont vus !! Vers les 14h30/15h il est temps pour nous d’entamer la descente du côté des lacs des Chezerys tellement beaux avec toujours cette magnifique vue sur la chaîne du Mont Blanc qu’il faut voir en fin d’après-midi car éclairée par le soleil. On comprend les gens qui viennent passer la nuit au refuge ou sous la tente : ce sera pour une autre fois. En tout cas comme à chaque fois, on quitte ce massif des Aiguilles Rouges avec beaucoup de belles images en...

Read More

Sous-Dine : un panorama qui se mérite

Sous-Dine : un panorama qui se mérite

Au sud de la ville de la Roche sur Foron se dresse une énorme barrière de calcaire haute de près de 1000 mètres du sommet de laquelle le panorama est parait-il éblouissant. Dès le départ du chemin forestier on attaque dur  et pendant 2h on ne fera que monter, monter à travers une belle forêt de sapins et feuillus mélangés pour déboucher enfin sur un alpage ou déjà le panorama est spectaculaire. Marc a un peu souffert pendant la montée !  il faut dire que son sac photo est bien rempli puisque nous espérons voir en plus du paysage quelques fleurs et quelques bouquetins. Il suffit de demander ! Une très belle femelle se dirige droit vers nous et semble prendre un malin plaisir à poser pour nos téléobjectifs ! C’est à peine croyable ! elle posera pour nous sur le sentier, au milieu des conifères, au bord de la falaise ;  de quoi faire de belles images !   Nous trouverons une autre femelle  profitant du chaud soleil revenu, un peu plus loin. Au sommet on trouve un très grand et magnifique lappiaz parsemé de pins aux formes étonnantes sans doute torturés par le vent et la rigueur du climat car nous sommes ici à plus de 1900m d’altitude. Nous voilà enfin au sommet, au pied de la croix de Sous-Dine et effectivement le panorama y est grandiose : 360° de vue : le Jura et le Léman en fond côté nord, la tournette à l’ouest, le Mont Blanc aujourd’hui masqué au sud et l’aplomb de cette montagne à l’est : MAGNIFIQUE. Nous redescendrons par la faille de Monthieu : le sentier est encore plus raide, plus aérien, dans un immense pierrier. Avant de retrouver, les chemins ombragés dans la forêt  et enfin la voiture après une descente de près de 2h. Vraiment une superbe balade pour qui a un peu de jambes et de souffle !!! Je vous la recommande...

Read More